Soucis de connexion internet au Cap-Ferret ou autres villages de la presqu’île



Si vous avez des soucis de connexion internet au Cap-Ferret ou autres villages de la presqu’île.


Presque tous les abonnés (en tout cas pratiquement toutes les personnes que j’ai interrogés à ce sujet sur le Cap-Ferret) quelques soient leurs opérateurs ont de gros soucis de connexion internet sur le village :
-débits insufisants ne correspondant pas aux caractéristiques de leur ligne
-coupures incessantes
-perturbations accrues en périodes humide (pluie, rosée etc…)
-perturbations et coupures aux heures de pointe (entre 18h et 21h30)

Depuis le mois de juillet ma connexion (habituellement de 14 Mbs) était tombé à 2 Mbs, une rumeur circulait même dans le village prétendant que pour assurer une connexion stable entre les périodes de rush touristique et le calme hors saison, france télécom (propriétaire des lignes et infrastructures) avait réduit le débit sur le tout le Cap-Ferret (source une hotline d’un fournisseur d’accès que je ne citerais pas).

Dés le mois de novembre l’humidité a finit par me créer de plus en plus de problèmes, connexion qui plantait 50 fois par jour, particulièrement sensible à la rosée à la pluie ou aux fatidiques heures de pointe (18h-21h30).

J’ai donc fait intervenir mon opérateur qui faute de trouver une solution a dépêché un technicien à mon domicile. Après plusieurs tentatives infructueuse, ils ont finit par diagnostiquer la panne, le fil de téléphone sur les poteaux extérieurs (il faut dire que ce fil datait des années 70), à certains endroit ce fil était dénudé, les fils de cuivres complètement rongés par la corrosion il est bien évident que dés qu’il pleuvait cela créait des court-circuits très préjudiciables...

Ce qui me conduit à vous conseiller ce qui suit :
-signalez ces problèmes à la mairie et aux candidats dissidents aux élections municipales, en période électorale cela peut être utile
-mais surtout appelez vos fournisseur d’accès et demandez leur de réparer, car si vous ne le demandez pas, personne ne se souciera de l’état calamiteux des lignes téléphoniques les choses resteront en l’état, et vous continuerez à payer un service qui ne fonctionne pas (en gros si vous continuez à ne rien faire, je serais bientôt le seul Ferret Capien à avoir une connexion internet…)
-vous avez également le droit de demander un remboursement de votre abonnement si celui-ci ne fonctionne pas, n’hésitez pas à coupler votre demande de réparation avec une demande de remboursement (ça marche et c’est de nature à pousser vos fournisseur d’accès à régler le problème et à forcer France Télécom à refaire ses infrastructures…)

Ci joint ces photos de l’ancien fil (celui sur les poteaux extérieur) qui vous démontrera l’état calamiteux des lignes téléphoniques dans notre village…


Alors n’oubliez pas comme le dit le proverbe : « aide toi, le ciel t’aideras », appelez vos fournisseur d’accès et ne lâchez l’affaire que lorsque votre connexion sera parfaitement stable et conforme aux caractéristique de votre ligne.

Pour mesurer votre débit internet de nombreux sites vous permettrons de le mesurer mais également peuvent vous renseigner sur le caractéristiques de votre accès (en gros ils vous disent après avoir renseigné votre adresse et n° de téléphone que vous devriez avoir par exemple 12 Mbs) si le débit constaté après mesure ne correspond pas aux caractéristique de votre ligne, vous pouvez demander à votre opérateur d’intervenir (par exemple je mesure 2 Mbs alors que les caractéristiques de ma ligne me permettent d’obtenir 12 Mbs).
En général vos opérateurs vont essayer (par raison d’économies, ou mal renseignés par France-télécom pour les mêmes raisons de pingritude) de régler le problème au plus vite donc insistez jusqu’a que le débit corresponde au caractéristiques de votre ligne, cela peut prendre un à deux mois mais au bout du compte ils finirons par changer ces fameux fils sur les poteaux… et autres infrastructures défaillantes…

Je profite de ce climat électoral pour re-interpeller les candidats aux élections municipales sur cet épineux problème lié à l’internet en particulier sur le village du Cap-Ferret qui est je le rappelle (sujet d’un de mes précédent article) est le seul village du bassin d’Arcachon ne disposant pas du dégroupage total (ce qui permet d’augmenter les débits et de profiter de la télévision par internet).

En espérant que ces précieux renseignements et conseils vous auront étés utiles et contribuerons à vous faciliter la vie dans ce bout du monde un peu loin de tout.

Les photos de ce fameux vieux fil tout pourri :

Le ramassage des poubelles se moque bien des touristes à Lège-Cap Ferret

A Lège-Cap Ferret, lorsque vous louez une maison le ramassage des poubelles tourne à l'absurde. 

Les locations débutent le samedi et se terminent le vendredi soir, ce que semble ignorer la commune qui elle ramasse les poubelles les lundi et jeudi matin, ce qui a pour conséquence d'obliger les propriétaires loueurs à accueillir le nouveaux locataires avec les poubelles pleines et odorantes de leurs prédécesseurs. 

Il y a aussi ces poubelles de verres relevés un peu trop épisodiquement (les services municipaux ayant la déplorable habitude d'oublier de les ramasser dans certaines rues), à des dates si compliquées et illisibles que les oublier est fréquent et la encore les choses sont devenus encore plus difficiles du fait que les containers de verres ont pour la plupart disparus du village.

J'avais déjà un peu râlé sur l'état des plages un peu trop sales sur une commune qui se gausse d'être devenue une destination privilégiée pour touristes fortunés.

Il semblerais qu'en matière de gestion des déchets tous ces problèmes devraient d'urgence faire l'état d'un débat avant les prochaines élections municipales.



Fracture numérique persistante dans le village du Cap-Ferret

Allez je vais pousser un petit coup de gueule, vu que 18 mois après le dégroupage total du village du Canon, le village du Cap-Ferret est aujourd'hui le seul village du Bassin d'Arcachon à ne pas bénéficier de dégroupage total permettant de profiter du bouquet TV des opérateurs ADSL. 
Comme vous pouvez le constater sur ce lien le NRA CPA-33 (centre de raccordement des lignes), ne bénéficie toujours pas du dégroupage total quel que soit l'opérateur : http://www.ariase.com/fr/haut-debit/gironde/cap33-33236cap.html
et bien heureux les derniers raccordés depuis deux ans au village du Canon : http://www.ariase.com/fr/haut-debit/gironde/can33-33236can.html
Cela est d'autant plus désolant que capter la télévision dans un environnement de pins relève de l'exploit. 
Et que dire de l'opacité qui règne, les pouvoirs publics et les opérateurs ayant installé une omerta totale sur les communication concernant les projets de dégroupage ?



les chats abandonnés du Cap-Ferret : élimination ou stérilisation ?


En matière de gestion des espèces animales deux stratégies s'affrontent sur la presque'île du bonheur : La stratégie de stérilisation et la stratégie d'élimination.


La stratégie d'élimination :
Dans les temps anciens elle était la seule et unique stratégie, on éliminait les espèces nuisibles domestique et sauvages par abattage. On noyait les petits chats d'une portée lorsqu'ils avaient quelques jours, on abattait les sangliers chevreuils et autres espèces sauvages pour réguler leur population. On éliminait les espèces nuisibles.

La science et la technologie moderne, mais aussi l'évolution humaine nous a amené à reconsidérer cette logique.

Les gens qui n'ont pas le courage d'éliminer des petits chatons, les abandonnent en se rassurant "ils sont si mignons que quelqu'un va les adopter".

Dans les cas d'espèces nuisibles personne n'hésite "ça flingue à tout va" es ce pour autant une bonne stratégie ? Et la encore la science répond catégoriquement non ! Pourquoi ? Parce que toute stratégie d'élimination d'espèces animales ou végétale conduit à la forcer à évoluer génétiquement :.
 Les moustiques responsable du paludisme se cachent dans les forêts rendant impossible toute stratégie d'élimination, résistent aux destructeurs chimiques (évolution génétique)….
les chats "sauvages" se méfient de l'homme qui veut les chasser ou les éliminer, ils deviennent méfiants et retournent à l'état sauvage, on a donc plus de difficulté à les sociabiliser donc…….. à les faire adopter.
Dans les cas extrême (frelons asiatique et autres) on recommande donc de privilégier la stratégie de stérilisation (piégeage des reines au printemps) à la stratégie d'élimination (piégeage des ouvriers tout au long de l'année) pour éviter qu'ils dévellopent des résistances qui conduirais à les rendre "invisibles"…
Dans les cas des espèces sauvages "sangliers, cerfs, chevreuils" on a conservé la stratégie d'élimination surtout parce que nous avons dans nos campagnes une vieille tradition de chasse. 

La stratégie de stérilisation :
la recherche dans le domaine du paludisme à conduit développer cette approche "stériliser les moustiques vecteurs du paludisme on s'y achemine doucement.
Même approche pour le frelon asiatique onstérilse (élimination des reines au printemps)

Revenons à nos mout…. euh…. Chats : 
lorsque nous avons grâce aux bons offices de la municipalités de Lège-Cap Ferret et de l'association "les chats d'Audenge" capturé et fait stériliser les chats de notre quartier on nous a recommandé de ne surtout pas les nourrir. C'est une absurdité totale car si nous sommes dans une logique de stérilisation il est débile de dépenser de l'argent pour stériliser des chats si ensuite on les fait mourir de faim de plus cela conduirais l'espèce par mimétisme à éviter l'homme donc à détruire d'autres espèces pour se nourrir y compris des espèces menacés de disparition, mais aussi à compliquer voire à empêcher le problème de leur prolifération.

Ces réflexion m'ont amené à constater que même si le travail de l'association "les chats d'Audenge" est indispensable il ne résout pas pour autant le problème des chats sauvages vu que les rares personnes  qui acceptent de les nourrir le font à leurs frais, et que cela est de nature à déstabiliser gravement leurs finances donc à renoncer.

Le combat n'est pas pour autant perdu, une conversation avec Xavier (le gérant de "bricco Cap" qui a déjà aidé en donnant des stocks de croquettes, qui a sollicité des dons auprès de ses fournisseurs, à permis d'initier une réflexion…. Xavier est sur l'affaire et moi aussi comme vous le constatez en lisant cet article. Allons nous créer une association pour appuyer en nourrissant ces chats la stratégie de stérilisation ? C'est dans une bonne voie en tout cas j'ai déjà trouvé le nom de cette association : "Les Chats-Ferret" (titre de ma saga des chats abandonnés de la Presqu'île…

A votre bon coeur toutes les bonnes volontés sont sollicitées, n'hésitez pas à me contacter si ce projet vous intéresse on a besoin :
De personnes pour créer et gérer cette association
de dons de croquettes 
de bonnes volontés pour s'occuper d'aider à la stérilisation dans leur quartier (contactez "les chats d'Audenge") et pour nourrir ces chats stérilisés.

Si vous êtes propriétaires de chats faites les stériliser à vos frais (entre 100 et 120 euros) par votre vétérinaire. Il est pratiquement impossible de faire adopter des chatons, tous les gens qui évitent le problème en se disant "je ferais adopter les petits" finissent par les abandonner au coin d'une rue voir pire en plein milieu de la forêt. 

Enfin pour trancher définitivement entre stérilisation et éliminationil est bon de rappeler que les chats ne sont pas des animaux nuisibles, et qu'ils ne le seront jamais, en conséquence toute personne qui maltraite, tue des animaux risque de sévères poursuites judiciaires comme vous pouvez voir en suivant ce lien (sur le site de l'association des chats d'Audenge) :  http://leschatsdaudenge.canalblog.com/archives/09__actes_revoltants___/index.html
Les chats ont de nombreux amis qui n'hésiteront pas à déposer plainte et engager des poursuites judiciaires....

contacts :
les chats d'Audenge"

Votre serviteur :

Le jardin de la villa Takis (2)













La villa Takis rue des orangers au Cap-Ferret est une des dernières vieilles maisons du Cap-Ferret, elle enchante toutes les personnes qui ont eu la chance de la louer (http://takis.fr)...


Le jardin de takis vous invite à une promenade bucolique, la clôture girondine qui entoure la propriété laisse entrevoir un peu de de ce petit bout de nature attachant typique de la Presqu'île pour le plus grand bonheur des nombreux promeneurs qui emprunte cette rue....


http://griotducap.blogspot.com/2010/05/louez-au-cap-ferret-hors-saison.html


http://griotducap.blogspot.com/2010/05/le-jardin-de-takis-au-cap-ferret.html

le dernier oiseau des sables du bassin d'Arcachon

Comme le dodo qui disparu jadis, le dernier oiseaux des sables vit au Cap-Ferret...
Ou ça ?
Juste à la pointe, face à la dune du Pyla...


Photographies Alexandre Cometti (http://cometti.fr)

Le Bassin d'Arcachon en grand péril









Photographies Alexandre Cometti (http://cometti.fr)


Comme tous les amoureux du Bassin d'Arcachon, comme tous les photographes de la mer, du paysage ou de la nature, je suis souvent confronté à la pollution sous toute ses formes.


Quelques associations luttent pour préserver le Bassin et son environnement :


-Ecocitoyens du Bassin d'Arcachon : http://www.ecocitoyensdubassindarcachon.org/


-Protection et aménagement de Lège-Cap Ferret : http://palcf.blogspot.com/


-association de défense et de promotion de Pyla sur Mer : http://adppm.fr/


-Bassin d'Arcachon écologie : http://www.bassindarcachonecologie.org/

Fête de la musique, service minimum au Cap-Ferret

















Photographies : Alexandre Cometti (http://cometti.fr/)


La fête de la musique au Cap-Ferret c'est service minimum, en fait juste à peine un peu plus que rien.... Du coup, de plus en plus de gens ce jour là désertent le village.
Bon merci à la Bodéga de Marcel (l'Escale), qui avait fait venir un groupe de musiciens au répertoire assez cool, au moins j'ai pu éviter le désastreux traditionnel baloche du terrain de boule...